Comment monter correctement des chaînes à neige sur sa voiture

Qu’il faille les monter en urgence ou non sur sa voiture, les chaînes à neige sont généralement redoutées des automobilistes. Pourtant, avec une bonne méthode et un peu d’entraînement, vous serez à même de les installer en un claquement de doigts. La neige n’aura qu’à bien se tenir !

Avant de monter les chaînes

Sur quelles roues installer les chaînes à neige ?

Ha, quelle bonne question ! Les chaînes se montent tout simplement sur les roues motrices de votre véhicule, c’est-à-dire celles qui entraînent votre véhicule. En règle général, il s’agit des deux roues avant mais, si vous disposez d’un véhicule à propulsion, d’un 4X4 ou d’un camping-car, il vous faut alors monter les chaînes sur les quatre roues. Cela vous permet de prévenir d’éventuelles pertes d’adhérences du train avant.

Ma voiture peut-être recevoir des chaînes ?

Tous les modèles de véhicules ne peuvent être équipés de chaînes à neige. Aussi, avant de vous équiper, pensez à vérifier les précisions du carnet d’entretien de votre voiture. Il y sera indiqué si vous pouvez ou non monter des chaînes sur ses roues et, le cas échéant, l’épaisseur maximale des maillons que vous pouvez employer.

Dans quelles conditions climatiques ?

Les chaînes ne sont autorisées sur un véhicule que pour circuler en cas de neige et / ou de glace. Si les conditions climatiques ne requièrent plus leur usage, ou que vous stationnez pour un certain temps, alors il vous faut enlever les chaînes des roues de votre voiture. De plus, il est interdit de dépasser la vitesse de 50 km/h avec un véhicule pourvu de chaînes à neige.

Monter les chaînes à neige sur les pneus

Dans l’idéal et si les conditions météorologiques le permettent, installez les chaînes sur votre véhicule avant votre départ. Si toutefois vous êtes déjà en route lorsque le besoin de les monter se fait sentir, alors arrêtez votre véhicule sur un endroit plat et sûr, qui vous offre quelques mètres pour manoeuvrer. Vous n’avez alors plus qu’à enclencher le frein à main et suivre les étapes suivantes.

  • Déposez les chaînes à plat, face cramponnée contre le sol, à l’avant ou à l’arrière des pneus concernés. Le premier tronçon de la chaîne doit être complètement collé contre le pneu.
  • Déplacez votre voiture de manière à placer les pneus sur les chaînes, puis vérifiez que ces dernières soient également réparties sous les roues de votre véhicule.
  • Joignez les deux bouts de la chaîne au sommet du pneu en prenant soin de laisser un flottement d’environ 5 cm. Faites de même avec les autres points d’accroche des chaînes.
  • Reliez les quatre crochets situés sur les côtés de chaque chaîne, deux à deux, en formant une croix.
  • Utilisez le tendeur qui passe en diagonale sur le côté externe du pneu pour resserrer les chaînes à neige. Pensez à bien vérifier leur accroche aux roues de votre véhicule.
  • Roulez quelques kilomètres sans dépasser les 50 km/h afin de permettre aux chaînes de prendre leur place sur vos roues. Contrôlez la bonne position du dispositif installé et n’hésitez pas à resserrer le tendeur pour assurer la bonne stabilité de vos chaînes à neige.

Enlever les chaînes à neige des pneus

Comme nous l’indiquions plus haut, il est formellement interdit de rouler avec un véhicule équipé de chaînes s’il n’y a pas de neige sur la chaussée. De même, si vous stationnez pour une longue durée, préférez enlever celles-ci des pneus de votre voiture. Pour cela, procéder aux étapes inverses de celles du montage.

  • Assurez-vous que les crochets supérieurs soit placés en haut des roues de votre véhicule.
  • Démontez tous les crochets et ôtez les fermetures des chaînes.
  • Etalez les chaînes de parts et d’autres des pneus de votre voiture.
  • Roulez en avant ou en arrière pour les libérer.

Enfin, pour prolonger la durée de vie de vos chaînes à neige, plongez-les dans l’eau chaude afin de les nettoyer, puis séchez-les avant de les ranger.

Vous voilà maintenant prêt à l’entraînement du montage / démontage des chaînes. Bien sûr, il ne s’agit que d’une installation pour rouler en toute sécurité en cas de neige ou de glace. Cependant, votre véhicule doit être un peu plus chouchouté que d’accoutumée pour affronter le froid hivernal. Découvrez comment avec nos conseils pour entretenir votre voiture en hiver !

Pneu de voiture crevé, comment le changer ?

Personne n’est à l’abri d’une crevaison et il faut dire que celle-ci peut vite arriver ! Dans une telle situation, il est nécessaire d’avoir les bons réflexes : une roue crevée ou mal changée peut-être dangereuse.

En cas de pneu crevé, inutile de paniquer ! Actionnez vos feux de détresse puis, dès que le sol est plat et stable, arrêtez-vous sur le bas côté. Mettez votre gilet de sécurité et positionnez le triangle de pré-signalisation 30 m en amont de votre véhicule, afin de prévenir les autres usagers.

Si vous êtes sur l’autoroute, n’essayez en aucun cas de changer votre roue vous-même : l’endroit est extrêmement dangereux. Enfilez votre gilet et passez de suite la glissière d’autoroute pour vous mettre en sécurité. Dirigez-vous ensuite vers la borne de téléphone d’urgence pour appeler un dépanneur agréé, ou composez le 112, numéro européen des secours.

Si vous n’êtes pas immobilisé sur une voie rapide, alors sachez que vous n’aurez pas forcément besoin de changer le pneu de votre véhicule. Mais dans tous les cas, commencez d’abord par identifier l’entaille.

La réparation de votre pneu est possible

Même si un professionnel saura mieux que quiconque vous dire si votre pneu est réparable ou non, certains détails vous donneront une idée précise de l’état de votre roue. Ainsi, votre pneumatique est réparable dans les cas suivants :

  • il ne présente pas d’usure importante, de traces de plissures, de fibres métalliques ou textiles ;
  • l’entaille est située sur la bande de roulement et fait moins de 6 mm ;
  • la déchirure n’est pas liée à un choc ni à un objet tranchant ;
  • la zone qui permet l’accroche de la jante n’est pas déchirée ;
  • l’intérieur de votre pneu n’est pas endommagé ;
  • il n’a pas été réparé par une bombe anti-crevaison moins de 24h auparavant ;
  • il ne s’agit pas d’un pneu Runflat.

A ce moment, vous pouvez alors réparer votre pneu à l’aide de mèches, ou d’une bombe anti-crevaison. Nous vous conseillons d’avoir toujours l’un ou l’autre dans votre voiture, au cas où. En revanche, faites toujours vérifier votre pneu par un professionnel à la suite de la réparation.

Vous devez changer votre roue

Bien placer le cric pour changer une roue de voiture

L’entaille de votre pneu nécessite de le changer ? Pas de panique, nous vous expliquons comment procéder !

  • Vérifiez que votre voiture est sur un sol bien plat et stable.
  • Serrez votre frein à main, passez une vitesse et allumez les feux de détresse.
  • Sortez le cric, la clé de serrage (clé en croix) et la roue de secours de votre véhicule. Le tout se situe souvent sous le plancher de votre coffre. Attention également, car certains modèles peuvent nécessiter un écrou antivol pour les jantes, qui a dû vous être fourni par la concession ou l’ancien propriétaire de votre voiture.
  • Avant de soulever la voiture, desserrez les quatre écrous de la roue crevée à l’aide de la clé en croix, dans le sens inverse des aiguilles d’une montre. Attention, ne les enlevez pas complètement !
  • Positionnez le cric dans l’encoche prévue à cet effet, sur les bas de caisse, à proximité de votre pneumatique.
  • Surélevez la roue.
  • Dévissez complètement les écrous de fixation puis retirez-les, ainsi que la roue crevée.
  • Installez votre roue de secours en plaçant les goujons face aux trous des jantes. La roue doit se placer sans forcer.
  • Revissez ensuite les boulons à l’aide de la clé de serrage, puis redescendez votre voiture.

N.B. : il se peut que votre véhicule ne comporte pas de roue de secours. Les constructeurs n’ont pas pour obligation d’en intégrer une mais elle peut-être proposée en option lors de l’achat d’une voiture neuve. Compte-tenu du fait que la garantie constructeur ne vous couvre pas toujours en cas de crevaison, il peut être intéressant d’envisager l’option “roue de secours” au moment de l’achat.

Quand changer ses pneus ?

Il est important de vérifier l’état de ses pneus régulièrement. Un pneu usé est un pneu qui modifie votre conduite sur la route et peut donc s’avérer dangereux pour votre sécurité. Avec OhMyCar, évaluez si vos pneus méritent d’être changés.

Contrôle de l’usure de ses pneus

Pour vérifier l’état de ses pneus facilement, il suffit de regarder les indices TWI gravés sur l’épaulement. Ils permettent de repérer les témoins d’usure, petites bosses situées au fond des sillons. La profondeur des sculptures ne doit pas être inférieure à 1.6 mm. Ainsi, si vous remarquez que la gomme arrive au niveau des témoins d’usure, c’est que votre pneu doit être remplacé. Pour votre sécurité et celle des autres, n’attendez pas que la limite d’usure soit atteinte, anticipez et changez votre pneu plus tôt.

En plus de votre sécurité, sachez que rouler avec des pneus usés fait de vous un conducteur en infraction. En cas de contrôle, vous risquez l’immobilisation du véhicule ainsi qu’une contravention de 135 €.

Au bout de 5 ans d’utilisation de vos pneus, vous devez les faire examiner par un professionnel au moins une fois par an. Même si au bout de 10 ans, vos pneus semblent en état et ne dépassent pas les limites d’usure, il est préférable de les changer.

Un pneu semble endommagé

La route est loin d’être une surface propre et sans imperfections. Nids-de-poule, trottoirs, objets coupants, vos pneus sont mis à rude épreuve lorsque vous conduisez. Si vous remarquez une perforation, une coupure ou une déformation sur votre pneu, rendez-vous directement chez un mécanicien professionnel. Lui seul sera capable de vous dire si le problème est réparable ou non. Pour votre sécurité, ne roulez jamais avec un pneu endommagé ou à plat, sauf bien sûr pour vous rendre en centre auto.

Les différents types d’usures

L’usure en facette

usure en facettes des pneus de voiture

On retrouve généralement ce type d’usure sur les pneus avant. L’origine de cette usure est souvent d’ordre mécanique. Un mauvais équilibrage des roues, ou un mauvais état des organes de liaison et de suspension peut en être la cause. Au moment d’installer des pneus neufs, faites vérifier ces éléments.

L’usure en dents de scie aux épaules

usure en dent de scie pneu entretien

Une usure en dents de scie est due à un défaut de parallélisme qui provoque un frottement anormal sur la route. Ici l’adhérence du pneu à la route est limitée, compte tenu de son usure asymétrique. Vérifiez bien l’alignement de vos roues chez un professionnel pour éviter ce type d’usure.

Usure au centre

usure-centre-pneu-voiture

Vous reconnaîtrez ce type d’usure au lissage de votre pneu au centre. Ce problème est le signe d’un sur-gonflage des pneus. Pensez donc à bien vérifier leur pression régulièrement.

Usure aux épaules

usure épaule pneu

Une usure aux épaules est quant à elle le signe d’un sous-gonflage des pneus. En évitant ce type d’usure, on fait aussi des économies de carburant. Un pneu plus relâché sur la route fera davantage travailler votre voiture, qui consommera donc plus d’énergie.

Tous ces types d’usure renforcent dangereusement les risques d’aquaplaning par temps de pluie. Un pneu usé sur une route mouillée va manquer d’adhérence et rallonger les distances de freinage. Mieux vaut donc prévenir que guérir en faisant vérifier vos pneus régulièrement ! Si vous venez tout fraîchement de les changer, nous vous invitons à consulter notre article sur les 10 conseils pour entretenir vos pneus.

 

 

10 conseils pour entretenir ses pneus

Pour les propriétaires de voitures, l’entretien des pneus consiste à gonfler et à mesurer la pression. Or, un bon entretien se doit d’être plus complet. Il est essentiel car les pneus sont le seul point de contact entre votre voiture et la route. Leur mauvais traitement peut vite influencer votre conduite et votre sécurité. Pour pallier ce risque, Oh My Car vous présente 10 conseils pour prendre soin de vos pneus.

1. La zone de contact

La zone de contact est une partie essentielle, c’est elle qui est en liaison directe avec la route. De ce fait, il est important de choisir les pneus adaptés à votre voiture et de les entretenir régulièrement pour garantir votre sécurité, votre conduite et vos performances routières.

2. La profondeur des sculptures

La vérification de l’usure est primordiale pour évaluer l’état de vos pneus. Elle vous garantit adhérence et motricité et évite les mauvaises surprises. Pour évaluer la profondeur des sculptures, vos pneus sont équipés d’un témoin d’usure qui est situé au fond des sillons. La profondeur de ce dernier doit être au minimum de 1.6 mm. Lorsque la hauteur des sculptures est usagée, nous vous conseillons de changer rapidement vos pneus.

3. La pression des pneus

Une bonne pression permet la sécurité et la longévité de vos pneus. A savoir, vos pneus ne doivent pas être sous-gonflés au risque de se détériorer rapidement ni sur-gonflés, auquel cas ils perdraient de l’adhérence sur la route. Il est donc important de vérifier mensuellement la pression de vos pneus. Vous diminuez ainsi les risques de perte de contrôle de votre véhicule, protégez vos pneus contre l’usure interne ou externe et économisez de l’essence.

4. L’équilibrage

Un bon équilibrage permet d’allonger la durée de vie de vos pneus. Il est donc conseillé de vérifier ce paramètre environ une fois tous les 20 000 km, ou lorsque vous ressentez des vibrations au volant de votre voiture.

5. Le parallélisme des roues

Vous heurtez un trottoir ou un obstacle sur la route ? Le parallélisme a sans du été touché. Pour votre sécurité, vous devez vous rapprocher d’un professionnel qui prendra en charge l’alignement de vos roues pour vous garantir une bonne adhérence sur la route.

10_conseils_entretien_pneus

6. Les pneus arrière

Les pneus arrière ne sont pas reliés directement au volant, il est donc judicieux de vérifier régulièrement leur état d’usure.

7. Les valves des pneus

Les valves sont généralement composées de caoutchouc et donc sujettes à la détérioration sur le long terme. Il est donc important de vérifier régulièrement le système de maintien, pour votre sécurité et allonger la durée de vie de vos pneus.

8. Le stockage des pneus

La saison d’hiver est passée, vous allez donc changer vos pneus et les stocker. Il est conseillé de stocker vos pneus dans un endroit sec et tempéré, à l’abri de la lumière. Cependant, il ne faut pas entreposer vos pneus à proximité de substances dangereuses afin de ne pas altérer la gomme.

9. La réparation des pneus

Pour toute réparation de vos pneus, l’intervention d’un professionnel est conseillée. Il sera en charge d’inspecter la structure et de réparer les altérations.

10. La durée d’utilisation

Il est difficile de prédire l’avenir de vos pneus. La durée d’utilisation de ces derniers va dépendre de la composition, des conditions climatiques, des conditions d’utilisation ou encore du stockage. Il est donc conseillé d’être attentif et de vérifier régulièrement l’usure de vos pneus à l’avant et à l’arrière.

pneus_entretien