L'hybride et l'hybride rechargeable : une alternative au thermique

Hybrides et hybrides rechargeables : un segment en ébullition

Avec toutes les nouvelles normes européennes anti-pollution, on entend souvent parler de l’hybride. Mais connaissez-vous réellement ses caractéristiques ? Différente de l’électrique, elle se décline en 2 variantes bien distinctes : l’hybride et l’hybride rechargeable. Et dans ce secteur, le maître absolu est Toyota. L’équipe Ohmycar fait le point avec vous !

L’hybride : un avenir tout tracé

Hybride et hybride rechargeable : les distinctions

En France, les véhicules hybrides et hybrides rechargeables ont fait un bond en avant spectaculaire. En effet, l’année 2017 a enregistré des records : +40% de ventes par rapport à 2016, soit 81 547 immatriculations dont 11 868 rechargeables. Ces honorables résultats obtiennent le titre de meilleure année depuis 2011. Pourtant, 2018 marque l’arrêt des bonus accordés par l’Etat en faveur de ce type de motorisations. Toutefois, avec les nouvelles normes européennes d’émissions, l’hybride est une bonne alternative pour les constructeurs et les clients qui éviteront tout de même un malus bien salé.

Par définition, un véhicule hybride combine 2 blocs, l’un thermique et le second électrique. Il existe deux solutions bien distinctes :

Dans le cas d’une voiture hybride, la batterie propose une capacité d’environ 1 kWh. Ce faible résultat limite le véhicule à une autonomie très légère (quelques kilomètres) et une vitesse de pointe avoisinant les 50 km/h. Dans ce cas, la batterie se recharge grâce au moteur thermique et grâce à un dispositif qui permet de récupérer l’énergie au freinage.

Les véhicules dit hybride rechargeable, toujours animés par un moteur thermique et électrique, proposent une batterie de plus grande capacité. Souvent comprise entre 8 et 12 kWh, elle génère une autonomie pouvant atteindre les 60 km pour une vitesse maximale d’environ 120 km/h. A l’inverse, ce type de motorisation se rapproche de l’électrique puisqu’elle doit être rechargée via une prise.

En bref, ces véhicules sont plutôt destinés à un usage urbain et à des déplacements quotidiens limités. Sur le long terme, cela vous permet d’économiser du carburant.

Toyota : champion de l’hybride

Toyota : champion de l'hybride

Le leader mondial de l’hybride c’est Toyota. En effet, le constructeur nippon représente 65% des ventes d’hybride en France. La marque a d’ores et déjà dépassé le cap des 10 millions de ventes.

Et sa vedette numéro une n’est nul autre que la mythique Toyota Yaris. Également proposée en version 100% thermique, la petite bombinette hybride a réussi à séduire à la perfection le public. Jolie comme un coeur, pleine d’équipements et un bon rapport qualité/prix ont suffit pour faire d’elle le combo idéal.

Côté motorisations, la Toyota Yaris 3 combine un moteur thermique de 61 ch et un bloc électrique de 25 ch. La puissance cumulée obtenue est de 100 ch. Une belle performance pour cette petite citadine. Elle performe le 0 à 100 km/h en 11.8 secondes et sa vitesse de pointe avoisine les 165 km/h.  L’autonomie est donc d’environ 2 kilomètres, logique pour une hybride standard et elle rejette environ 75 grammes de CO2 par kilomètre. Le cocktail gagnant est disponible à partir de 19 450 €, un prix très raisonnable sur ce segment.

Toujours chez Toyota, mais cette fois-ci on pense à un SUV. Qui suis-je ? Le C-HR Hybride bien-sûr ! Le audacieux et très futuriste crossover de la gamme nippone. Son design très atypique se démarque et les clients aiment ça. Mais que vaut-il sous le capot ?

La motorisation ne vous laisse pas le choix : essence ou rien. Ainsi, il associe un bloc de 1.6 l de 98 ch à un moteur électrique de 72 ch. Cumulée, la puissance offre un beau résultat de 122 ch. L’autonomie, de même pour ce compact, ne propose que 1 à 2 kilomètres. Il expédie le 0 à 100 km/h en 11 secondes et peut atteindre jusqu’à 170 km/h.  Côté émissions, sa consommation oscille entre 3.4 et 4.1 l/100km. Sa finition d’entrée de gamme débute à 28 500 €.

Enfin, l’autre vedette signée Toyota est la Prius rechargeable. Elle se distingue de ses concurrentes grâce à son allure singulière et à sa fiche technique.

Sa motorisation 4 cylindres essence de 98 ch est secondée par 2 moteurs électriques : l’un de 31 ch et l’autre de 72 ch. La citadine cumule une puissance totale de 122 ch. En 100% électrique, la Prius peut atteindre 85 km/h et faire 50 kilomètres avant de s’essouffler. Le 0 à 100 km/h est atteint en 11.1 secondes et sa vitesse de pointe est de 162 km/h. Côté émissions, sa consommation est de 1 l /100 km et ses rejets en CO2 de 22 g /km. Pour recharger la belle, il faudra 2h sur prise rapide contre 3h30 sur prise standard. Tout cela pour un prix démarrant à 36 900 €.

Bien entendu, il existe de nombreuses marques qui se mettent à l’hybride. On peut notamment compter sur la Hyundai IONIQ, le Kia Niro, le Volvo XC90 T8 Twin Engine, l’Audi Q7 e tron, la Golf GTE, la Mercedes Classe C 350e…

Laisser un commentaire