DS3 : la citadine branchée et premium

DS 3 : la plus premium des citadines prépare ses bagages

La bombinette, véritable star sur le segment des citadines premium, affiche au compteur 8 ans et bons et loyaux services. C’est prudemment que la DS3 va tirer sa révérence mais, elle compte bien terminer son règne avec classe. Hors de question de froisser ses clients. Découvrez une gamme réduite au maximum mais une belle édition limitée qui l’accompagne pour l’épauler.

Discrètement : la DS3 se retire

Réduction majeure de la gamme DS3

Lancée en 2010, la DS3 a rapidement été un succès. Suivi par les DS4 et DS5, le constructeur, initialement sous l’enseigne Citroën, s’est rapidement développé sur le marché. Et c’est en 2014, que DS a pris son envol pour devenir une marque à part entière. Seulement, depuis de l’eau a coulé sous les ponts. En effet, la gamme vieillit, les envies des clients évoluent et les ventes sont en chute libre. Eh oui, la grande tendance du moment c’est les SUV et le constructeur l’a bien compris en lançant son DS7 Crossback et son futur DS3 Crossback. La marque renouvelle entièrement sa gamme et affiche un nouveau positionnement : le luxe à la française. La production des DS4 et DS5 vient tout juste d’être stoppée, alors en attendant les petits nouveaux, pour ne pas laisser un grand vide, la DS3 modifie quelque peu sa gamme.  

La citadine, véritable icône de la mode, a toujours été dans le vent et elle compte bien le prouver jusqu’à son dernier souffle. Mais peut-elle toujours séduire autant ?

Réduction des choix au coeur de la DS3

La DS3 finition Café Racer

Sa gamme a été réduite au maximum. Elle avançait un éventail de 7 motorisations et ne propose désormais qu’un unique bloc. Seul le 3 cylindres turbo Puretech 110 ch associé à une boîte automatique EAT6 est conservé. Le diesel a donc complètement disparu du catalogue de la belle. Les nouvelles normes anti-pollution, très agressives, sont certainement passées par là.

Les motorisations ne sont pas les seules à s’être éclipsées du tableau. En effet, les finitions ont été divisées de moitié. La Sport Chic, l’Ultra Prestige et Performance sont passées à la trappe. Il reste donc les finitions Be Chic, So Chic et Performance Line. Mais ces dernières ne sont pas orphelines, la nouvelle version limitée baptisée Café Racer vient les appuyer.

Les prix ont légèrement évolués : + 1 250 € pour la finition So Chic et -150 € pour la Performance Line. Pour cette dernière cela s’explique par le retrait des aides au stationnement alors que la So Chic s’accorde quelques équipements en plus.

La Be Chic démarre à 20 600 €, la So Chic à 22 600 €, la Performance Line à 23 800 € et l’édition limitée Café Racer débute à 27 950 €. Mais qu’est ce qui peut bien justifier un tel écart entre les habituelles finitions et cette dernière ? Café Racer est une version féminine dotée d’un design exclusif, un parfait mariage entre une allure rock’n’roll et luxueuse. Elle s’équipe de caméra de recul, de jantes alliage 17’’ de la climatisation automatique, un écran 7’’ et de l’allumage des feux automatiques.

Il faudra débourser 2 800 € en plus sur la So Chic et la Performance Line si vous souhaitez acquérir la DS3 en version cabriolet.

 

Laisser un commentaire