Kia SP Concept : un SUV Indien

Le constructeur sud-coréen Kia dévoilera un SUV de plus, le SP Concept 2018, lors du salon Auto Expo de New Delhi qui se déroulera du 9 au 14 février 2018. C’est pour lui l’occasion de marquer le coup en faisant son entrée sur le marché Indien.

Un futur compact en direction de New Delhi

Un suv destiné au marché Indien

En plus de son SP Concept, Kia présentera lors de ce salon 16 autres de ses modèles. La fameuse Kia All-New Stinger Gran Turismo sera aussi de la partie. La marque sera représentée par une gamme de véhicules électriques et hybrides rechargeables, mais aussi par d’autres modèles.

Un SUV d’apparence classique inspiré par l’héritage indien qui ne nous rappelle aucun modèle de la gamme puisqu’il semble adopter une face avant inédite, bien loin de celle que porte l’ADN de la marque habituellement. D’après le communiqué du constructeur, c’est un véhicule sophistiqué et élégant qui allie technologie de pointe et haute fonctionnalité. Le crossover bi-couleur présage d’appartenir à la catégorie des SUV compacts, toujours d’après la photo qui nous a été dévoilé. Il affiche des feux arrière bien affûtés, des rails de toits et des lignes que l’on croit bien musclées. Le groupe cherche à reproduire son succès international en Inde, un marché très dynamique avec un grand potentiel de croissance. Les dirigeants indiens ont annoncé la fin des voitures thermiques d’ici 2030.

Le concept s’inscrit parfaitement dans la vision Kia

Han-Woo Park, président de Kia Motors Corporation, a commenté: “Chez Kia Motors, nous sommes tous extrêmement fiers de faire nos premiers pas dans l’un des plus grands marchés automobiles du monde. Et nous sommes ici pour construire plus que de belles voitures. Nous visons à établir une nouvelle norme dans l’industrie automobile indienne en fournissant aux consommateurs des produits et services de classe mondiale, tout en engageant et en redonnant à la communauté locale. »

Le constructeur n’a en revanche donné aucune information concernant ni sur les motorisations que devrait adopter le SUV ni à propos des équipements (si ce n’est que nous devrions être agréablement surpris). On attend donc avec impatience de découvrir ce modèle le 7 février prochain.

Ce SUV sera le premier modèle produit par Kia à introduire le marché indien dans une nouvelle usine du constructeur qui lui aura coûté un peu plus d’un milliard d’euros. La firme devrait démarrer la production du SP Concept durant le premier semestre 2019.

Comparatif des meilleurs SUV premium en janvier 2018

Adepte des véhicules tous chemins ? Alors il vous sera difficile d’ignorer les trois as du segment premium ! L’équipe OhMyCar compare les BMW X3, Audi Q5 et Mercedes GLC qui se font la guerre sur le marché depuis quelques années. Découvrez quel est le meilleur SUV de la catégorie en fonction de son style, ses équipements, son aspect pratique et ses performances sur la route.

Comparaison des 3 meilleurs SUV premium

Le marché premium est dominé par le trio de tête allemand : BMW, Audi et Mercedes. Le précurseur et premier à se lancer dans l’arène est le BMW X3. Le succès a été immédiat, ce qui en a fait l’un des best-sellers de la firme munichoise. Quelques années plus tard, en 2008, Audi lance son Q5 et s’impose dans le segment jusqu’en 2016, où le Mercedes GLC fait une arrivée remarquée en tête des ventes. Aujourd’hui, les trois marques sont prêtes à tout pour se démarquer. Alors, comment y voir plus clair et désigner le meilleur SUV premium ? OhMyCar évalue pour vous les trois modèles à motorisations diesel équivalentes : le 2.0 TDI de 190 ch pour le Q5, le xDrive20d de 190 ch pour le X3 et le 250 d 4MATIC de 204 ch pour le GLC.

body{
color: #051124;
font-family: « Lato »,sans-serif;
}
img{
width: 100%;
}
.brand{
text-align: center;
}
.brand img{
margin: 0 auto;
width: 20%;
}
.col:nth-child(1){
margin-top: 25px;
}
.col{
margin-top: 24px;
padding: 0;
margin-bottom: 20px;
}
.best{
margin-top: 0;
}
.best .first-line{
height: 665px;
}
.first-line{
height: 640px;
}
h2.best-title{
color: #000;
font-size: 28px;
font-weight: 700;
padding: 0 10px 0 10px 0;
margin: 0;
text-align: middle;
}
.specs-title{
font-weight: bold;
font-size: 14px;
}
.specs{
font-size: 14px;
}
.specs-title, .specs{
padding: 20px;
}
.specs:nth-child(even), .specs-title:nth-child(odd){
background: #F2F2F2;
}
.specs:nth-child(odd), .specs-title:nth-child(even){
background: #e3e3e3;
}
.best .specs{
color: #fff;
font-weight: 700;
}
.best .specs:nth-child(even){
background: #ffce80;
}
.best .specs:nth-child(odd){
background: #FB9E08;
}
.first-line{
text-align: center;
}
.first-line .price{
font-size: 32px;
font-weight: 900;
background: #f2f2f2;
color: #FB9E08;
padding: 20px;
}
.arrow{
height: 50px;
background: url(« img/arrow2.png »);
background-repeat: no-repeat;
background-size: 100%;
}
.best .arrow{
height: 50px;
background: url(« img/arrow1.png »);
background-repeat: no-repeat;
background-size: 100%;
}
.best .first-line .price {
background: #FB9E08;
color: #fff;
}
.best-car{
font-size: 18px;
font-weight: normal;
}
.brand{
margin: 20px;
}
.model{
font-size: 18px;
font-weight: 900;
}
.version{
font-size: 16px;
font-weight: 700;
}
.car-img{
padding: 20px;
}
.btn-container{
text-align: center;
padding: 20px;
}
.btn-infos {
border: none;
background: #e3e3e3;
color: #000;
border-radius: 2px;
cursor: pointer;
font-size: 13px;
font-weight: 700;
padding: 13px 31px;
transition: all 0.3s linear 0s;
}
.btn-infos:hover{
background: #f2f2f2
}
.best .btn-infos {
color: #fff;
background: #fb9e08;
}
.best .btn-infos:hover{
background: #e68f04
}
.logo{
padding-top: 100px;
text-align: center;
}
.logo img{
width: 50%;
}
.col:nth-child(2){
border-top: 1px solid #c9c9c9;
border-left: 1px solid #c9c9c9;
border-bottom: 1px solid #c9c9c9;
}
.col:nth-child(3){
border-right: 1px solid #fb9e08;
border-left: 1px solid #fb9e08;
border-bottom: 1px solid #fb9e08;
}
.col:nth-child(4){
border-top: 1px solid #c9c9c9;
border-right: 1px solid #c9c9c9;
border-bottom: 1px solid #c9c9c9;
}
.compare-container{
max-width: 1300px;
margin-top: 20px;
}
.show-more{
font-size: 18px;
font-weight: 700;
color: #c9c9c9;
padding: 20px;
cursor: pointer;
}
.show-more .plus{
float: left;
width: 20px;
height: 20px;
background: url(« img/plus1.png »);
margin-right: 10px;
margin-top: 3px;
-webkit-transition: linear 0.4s;
transition: linear 0.4s;
}
.best .show-more{
color: #fb9e08;
}
.best .show-more .plus{
background: url(« img/plus2.png »);
}
.list-selected {
-ms-transform: rotate(90deg); /* IE 9 */
-webkit-transform: rotate(90deg); /* Chrome, Safari, Opera */
transform: rotate(90deg);
}
.specs.emission img{
width: initial!important;
height: 25px;
}
.specs.emission{
padding: 17.5px 0 17.5px 20px;
}
@media (min-width: 1200px) {
.hide-lg{
display: none;
}
.specs, .specs-title{
vertical-align: middle;
}
}
@media (min-width: 992px) and (max-width: 1200px) {
.hide-md{
display: none;
}
}
@media (min-width: 768px) and (max-width: 992px) {
.hide-sm{
display: none;
}
.specs-title{
padding: 0;
background: none!important;
}
}
@media (max-width: 768px) {
.hide-xs{
display: none;
}
.specs-title{
padding: 0;
background: none!important;
}
.car-img{
height: none!important;
}
.col{
max-width: 500px;
margin: 0 auto;
margin-top: 20px;
margin-bottom: 20px;
}
.first-line{
height: inherit!important;
}
.brand img{
width: 15%;
}
.col:nth-child(2){
border-right: 1px solid #c9c9c9;
}
.col:nth-child(4){
border-left: 1px solid #c9c9c9;
}
.specs-list{
display: none;
}
}

Audi Q5, l’indétrônable gagnant !

Motorisation
Consommation mixte
Accélération
Emission de CO2
Puissance DIN
Vitesse maximum
Dimensions
Poids
Cylindrée
Puissance fiscale
Prix catalogue
47 700 €TTC
BMW X3
xDrive20i 184ch Business BVA8
5 PORTES – 5 PLACES
184 Ch SANS PLOMB 95
7.1 L
+ de détails
Motorisation:

xDrive20i 184ch Business BVA8

Consommation mixte:

7.1L/100km

Accélération:

8.3

Emission de CO2:

Puissance:

184Ch / 135 kW

Vitesse maximum:

215 km/h

Dimensions:

4.7 x 1.89 x 1.67

Poids:

1 790 kg

Cylindrée:

2.0l / 1998 cm3

Chevaux fiscaux:

11.00 CV

Prix catalogue:

41 490 €

41 490 €TTC

AUDI Q5
2.0 TDI 150
5 PORTES – 5 PLACES
150 Ch DIESEL
4.5 L
+ de détails
Motorisation:

2.0 TDI 150

Consommation mixte:

4.5L/100km

Accélération:

9.7

Emission de CO2:

Puissance:

150Ch / 110 kW

Vitesse maximum:

206 km/h

Dimensions:

4.66 x 1.89 x 1.65

Poids:

1 735 kg

Cylindrée:

2.0l / 1968 cm3

Chevaux fiscaux:

8.00 CV

Prix catalogue:

41 490 €

46 450 €TTC
MERCEDES-BENZ CLASSE GLC
GLC 250 4Matic
5 PORTES – 5 PLACES
211 Ch SANS PLOMB 98
7.1 L
+ de détails
Motorisation:

GLC 250 4Matic

Consommation mixte:

7.1L/100km

Accélération:

7.3

Emission de CO2:

Puissance:

211Ch / 155 kW

Vitesse maximum:

222 km/h

Dimensions:

4.65 x 1.89 x 1.64

Poids:

1 735 kg

Cylindrée:

2.0l / 1991 cm3

Chevaux fiscaux:

12.00 CV

Prix catalogue:

46 450 €

$( « #show-more1 » ).click(function() {
$( « #specs-list1 » ).slideToggle( 400, function() {
});
if($(« #plus1 »).hasClass(« list-selected »)){
$(« #plop1 »).text(« + de details »);
$(« #plus1 »).removeClass(« list-selected »);
}else{
$(« #plop1 »).text(« – de details »);
$(« #plus1 »).addClass(« list-selected »);
}
});
$( « #show-more2 » ).click(function() {
$( « #specs-list2 » ).slideToggle( 400, function() {
});
if($(« #plus2 »).hasClass(« list-selected »)){
$(« #plop2 »).text(« + de details »);
$(« #plus2 »).removeClass(« list-selected »);
}else{
$(« #plop2 »).text(« – de details »);
$(« #plus2 »).addClass(« list-selected »);
}
});
$( « #show-more3 » ).click(function() {
$( « #specs-list3 » ).slideToggle( 400, function() {
});
if($(« #plus3 »).hasClass(« list-selected »)){
$(« #plop3 »).text(« + de details »);
$(« #plus3 »).removeClass(« list-selected »);
}else{
$(« #plop3 »).text(« – de details »);
$(« #plus3 »).addClass(« list-selected »);
}
});

L’avis de l’équipe OhMyCar

Côté style, le BMW X3 s’impose comme le plus musclé. Bien que son design n’ait que très peu évolué depuis sa dernière version, il reste très actuel et plaît toujours autant à la clientèle conservatrice du munichois. À bord, on découvre un univers feutré avec une belle qualité de finitions.

Sur le plan pratique, c’est une petite victoire pour l’Audi Q5. Les trois modèles sont au coude à coude et affichent un volume de coffre quasiment identique. L’ergonomie est également bonne chez les trois allemands. Ce sont quelques petits centimètres d’espace aux jambes qui font pencher la balance en faveur du poulain du Groupe Volkswagen.

Au niveau du rapport qualité des équipements et du prix, le Mercedes GLC gagne haut la main. Richement doté, il profite notamment de suspensions pneumatiques, d’une détection d’angles morts, du toit ouvrant panoramique, de la géolocalisation ou encore de l’avertissement des risques de collision de série alors que ces équipements sont en option chez le constructeur aux anneaux.

Une fois lancés sur route, c’est là que nos trois SUV montrent vraiment ce qu’ils ont dans le ventre. Sur ce critère fondamental, l’Audi Q5 se distingue avec sa transmission Quattro débrayable. En passant en mode traction, elle permet d’économiser du carburant. Niveau sensation, le Q5 marque par son dynamisme quand le GLC préfère miser sur le confort de conduite. Concernant le X3, il est le seul à ne pas être doté d’une suspension pneumatique, ni en option, ni de série. De plus, sa consommation est la plus élevée.

Avec ses prestations ultra qualitatives, l’Audi Q5 s’impose en roi du segment. Supérieur dans les catégories pratique et conduite, il se débrouille également très bien sur les autres tableaux. Cela dit, ses deux concurrents ne sont pas en reste : l’avance du SUV aux anneaux est maigre. Il pourrait aisément être rattrapé par ses compères allemands à l’avenir.

Nissan Xmotion : l’un des concepts stars du Salon de Détroit 2018

Nissan Xmotion est le dernier concept du constructeur japonais. Sa mission ? Esquissez l’avenir du X-Trail et préfigurer la quatrième génération. C’est à l’occasion du salon de Détroit que l’on a pu découvrir le SUV. Entre tradition et modernisme, le design est marqué d’une multitude de références à la culture nippone.

Un SUV à la fois simple et expressif

Nissan Xmotion concept détroit

Le nouveau concept signé Nissan, à prononcer “Cross motion”, est spacieux et peut accueillir six personnes. S’il était réalisé de série, on imagine qu’une banquette pourrait être ajoutée dans la rangée du milieu pour loger un passager supplémentaire.

Dans la vidéo de présentation du Nissan Xmotion, la voix-off explique que les concepteurs du modèle se sont inspirés de leurs racines japonaises afin d’explorer les valeurs qu’ils pourraient insuffler aux futurs SUV de la gamme. Lars Taubert a dessiné un véhicule costaud, aux lignes aiguisées et aux formes géométriques. Ce design extérieur ferait presque penser à une oeuvre cubiste du XXe siècle. Certains détails en métal sont travaillés avec un motif typique du textile traditionnel japonais. Le SUV semble revenu du futur et pourtant, il reste empreint d’un lien fort avec sa culture historique.

Nissan Xmotion : un habitacle inspiré par la nature

Nissan Xmotion concept habitacle

Dans l’Empire du soleil levant, la notion de temps n’est pas envisagée de la même manière qu’en Occident. En effet, pour le peuple nippon, l’ancien et le nouveau coexistent. Nissan souhaite donc faire de son concept un pont entre tradition et modernité. L’idée du pont est concrétisée à l’intérieur du véhicule avec la console centrale en bois. L’ensemble du design intérieur est pensé comme un paysage japonais. Le sol est une rivière et les sièges sont des bateaux. Certains motifs ont été choisi en référence à des espaces naturels emblématiques du pays, raconte Haruto Noguchi, le designer.

Le tableau de bord est fortement inspiré des “kigumi”, soit des pièces de menuiserie traditionnelles. Le choix des matériaux et des couleurs rappelle l’univers zen japonais. Le côté minimaliste de cet intérieur s’inscrit tout à fait dans les codes de la culture locale.

Il ne reste plus qu’à attendre avant de découvrir si, oui ou non, le futur Nissan X-Trail sera basé sur le concept.

General Motors présente Cruise AV : la voiture sans pédale ni volant

General Motors a profité du dernier salon CES 2018 à Las Vegas pour présenter sa dernière innovation : Cruise AV, un véhicule autonome de niveau 5. Alors que la course à l’autonomie est lancée depuis plusieurs années, le constructeur américain concrétise et semble bien parti pour en prendre la tête.

Cruise AV : première voiture autonome de niveau 5

General Motors Cruise AV Chevrolet Bolt

Il existe différents niveaux pour déterminer les capacités de l’ordinateur de bord. Celui de la Cruise AV correspond à une autonomie totale du système. Ce dernier est capable de piloter la voiture sans l’intervention d’un conducteur. L’absence de volant et de pédale du modèle marque une avancée notable. En effet, le véhicule présenté par General Motors est bien plus qu’un simple concept et serait déjà prêt à rouler sur les routes.

C’est sur une Chevrolet Bolt 100 % électrique que la start-up américaine Cruise Automation a greffé sa technologie. Le géant General Motors a investi près de 600 millions de dollars dans le projet. Nul doute que l’entreprise mise sur la rentabilité de ce progrès pour les années à venir.

À quand les premières voitures sans conducteur sur nos routes ?

General Motors Cruise AV intérieur

Difficile de savoir dans combien de temps on croisera la première voiture 100 % autonome. Pour l’instant, le frein est principalement législatif. L’Europe interdit les véhicules sans volant ni pédale, car elle estime qu’un être humain doit pouvoir reprendre les commandes en cas d’urgence.

À ce stade, les ambitions de General Motors restent locales. Elles n’en sont pas moins concrètes puisque la firme américaine a déjà déposé une demande d’autorisation aux autorités compétentes. Avant de proposer son modèle aux particuliers, l’objectif est d’offrir un service de taxis autonomes dans les plus grandes villes des Etats-Unis. Il s’agit de la toute première demande de ce type effectuée par un constructeur, ce qui représente un défi de taille. Pour convaincre, les arguments sécuritaires devront prévaloir. Alors, est-ce que la Cruise AV a les armes pour y parvenir ? Seul l’avenir nous le dira !

Une montée en gamme pour le Mercedes Classe G

Près de 40 ans après son lancement, alors qu’on ne s’y attendait plus, le tout terrain Mercedes Classe G révèle un énième restylage. Le constructeur a réussi à conserver les traits caractéristiques du 4×4 traditionnel en lui offrant un habitacle entièrement revu. C’est une véritable évolution dans l’histoire du modèle !

Un look de baroudeur figé dans le temps

Le nouveau Mercedes Classe G

Ce modèle historique a fait son entrée sur le marché en 1979 pour des applications militaires et a finalement évolué vers le statut de véhicule utilitaire. Au fil des années, il est devenu un incontournable de la marque. Le classe G se rapproche des standards actuels en termes de technologies mais il conserve son look d’aventurier bien différent de celui des SUV.

Au premier abord, on ne voit pas de grandes différences avec le modèle précédent. Seul les habitués du véhicule militaire remarqueront les quelques touches subtiles de son restylage. C’est à l’avant que les changements sont les plus faciles à identifier. En effet, il possède une nouvelle calandre mise au goût du jour nous rappelant les autres modèles de la gamme. Ce n’est pas tout, il possède aussi un nouveau pare choc ainsi que de nouveaux blocs optiques (la signature lumineuse est intégrée aux phares).

Il assume avec brio ses formes carrées ainsi que son apparence rustique avec d’authentiques charnières apparentes et des baguettes de protection au niveau des poignées de porte.

Véritable révolution sous la carrosserie

Intérieur numérique du Mercedes Classe G

Le nouveau mercedes Classe G cherche à soigner le confort de ses passagers. Avec 5 cm de plus en longueur (4.72 mètres) et 12 cm de plus en largeur (1.99 mètres), le mastodonte évolue en douceur. Grâce à ces prolongements l’espace disponible aux genoux augmente de 15 cm et celui aux coudes s’élargit de 5.6 cm. Aucun doute, cela profite à l’habitabilité.

Il embarque les technologies présentes chez les autres modèles de Mercedes. L’instrumentation devient 100% numérique. Le Classe G reçoit deux écrans de 12,3 pouces juxtaposés qui donnent l’impression de ne posséder qu’un seul écran. Côté motorisations, Mercedes reconduit le V8 Biturbo 4 litres de 422 ch et 610 Nm de l’actuel G500 associé à une boîte automatique à neuf rapports. Pour l’instant, c’est le seul bloc disponible mais il recevra prochainement d’autres variantes.

Avec l’emploi de matériaux plus légers dont l’aluminium (portes, capot et ailes), le Classe G perd environ 170 kg. Les suspensions ont elles aussi été revues : double triangulation à l’avant, quatre bras longitudinaux de chaque côté associé à une barre Panhard. Cela n’impacte pas ses talents de franchissement qui font de lui un redoutable tout terrain puisqu’il promet de se montrer encore plus agile qu’avant sur la route.

Le tout terrain sera commercialisé en juin prochain à partir de 107 040 euros en Allemagne et autour des 110 000 € en France.

Essai : Volkswagen Tiguan Allspace 2017

Le marché des SUV explose ! Qu’en est-il pour les modèles 7 places ? On observe une hausse de la concurrence chez ces derniers parallèlement à une baisse significative des ventes de monospaces. C’est donc le moment opportun pour Volkswagen d’étoffer sa gamme avec sa version 7 places du Tiguan baptisée Allspace. L’équipe OhMyCar est montée à bord de la version 2.0 TDI 150 CARAT 4MOTION DSG7 et partage avec vous son bilan sur parcours mixte.

Un ADN 100% Volkswagen

Le SUV Volkswagen Tiguan Allspace design

Le Allspace se démarque de son petit frère par rapport auquel il évolue en toute discrétion principalement grâce à de nouvelles spécificités pratiques. En effet, on note un allongement de 22 cm pour atteindre les 4.70 m de longueur. Cet étirement ne porte pas uniquement sur le porte-à-faux arrière qui permet d’intégrer les deux places supplémentaires puisqu’il joue aussi sur l’empattement, qui lui a progressé de 11 cm.

De plus, on remarque une calandre retouchée ainsi qu’un capot plus haut qui lui donnent un air du VW Atlas, exclusivement présent sur le marché américain. On ajoute à cela des barres de toit et un bouclier arrière redessiné afin d’accueillir des sorties d’échappement trapézoïdales. Il conserve en tout point son look d’aventurier.

Le Allspace s’en sort plutôt bien : il évite l’effet dit « sac à dos » provoqué par l’implantation en porte-à-faux arrière du moteur contrairement au Peugeot 5008, son principal concurrent. Il supporte donc bien ses quelques centimètres en plus puisque le prolongement n’alourdit pas ses lignes extérieures.

Difficile de reconnaître à première vue un 5 places d’un 7 places. C’est sans doute l’effet recherché de VW puisque son Tiguan se positionne 7ème des ventes de SUV en France avec plus de 25 000 immatriculations pour l’année 2017. Une valeur sûre pour le constructeur !

Un habitacle ergonomique et confortable

Intérieur fonctionnel du Volkswagen Tiguan Allspace

A l’avant, on retrouve une planche de bord identique à celle du Tiguan, classique et fonctionnelle. Cependant, on regrette que le constructeur n’ait pas pimenté son habitacle qui reste assez monotone. Sur notre modèle de finition, l’instrumentation est 100% numérique, ce qui n’est pas le cas dès l’entrée de gamme (disponible à partir de la finition Carat).

On affectionne tout particulièrement le confort à l’avant comme à l’arrière. Nos jambes ont toutes la place nécessaire pour nous permettre de passer un trajet agréable. En effet, l’espace à bord est généreux. En revanche, la troisième rangée qui compte deux sièges est très exigüe et difficile d’accès. Cette dernière reste très pratique pour de courts déplacements ou bien pour transporter des enfants, la configuration n’étant pas vraiment optimale pour des adultes. Le plus ? Les sièges sont facilement modulables.

Côté coffre, en configuration 7 places on découvre un espace correct de 230 litres contre 700 litres en configuration 5 places (1775 litres avec les deux rangées rabattues). Pour bénéficier d’un espace encore plus grand, on peut rabattre le siège avant côté passager, ce qui permet au conducteur de transporter de longs objets.

C’est presque à la hauteur de ce qu’offrent les deux grands concurrents du Allspace. En effet, la compétition est féroce puisque le Peugeot 5008 propose 166 litres en 7 places, 702 litres en 5 places et 1862 litres au total. Tandis que le Skoda Kodiaq offre 270 litres en 7 places, 720 litres en 5 places et un total de 2065 litres lorsque les deux rangées sont rabattues. Le Allspace affiche donc une surface généreuse mais pas de quoi déloger ses adversaires.

Un catalogue technologique au complet

Design intérieur du Volkswagen Tiguan Allspace

Chez le SUV on retrouve des systèmes d’aide à la conduite dès la dotation de série : Front Assist avec détecteur de piétons et freinage anti-multi collision, un détecteur de fatigue, Dynamic Lane Assist et un régulateur de vitesse adaptatif (ACC).

Sur notre modèle d’essai il est possible d’ajouter certaines options comme : Area View avec vision périphérique (390 €), Side Assist l’assistant de changement de voie associé au dispositif Traffic Jam qui automatise la conduite dans les embouteillages (500 €)… Des options qui ne sont pas hors de prix.

En plus des équipements des versions inférieures, le Tiguan Allspace finition Carat bénéficie de jantes en alliage léger de 18 pouces, de phares à LED adaptatifs avec Dynamic Light Assist, de barres de toit argentées, de projecteurs à LED, de feux arrière full LED à effet 3D, d’un éclairage d’ambiance, d’un volant multifonctions, d’un pommeau de levier de vitesse en cuir, d’un ordinateur de bord digital (Active Info Display), d’un toit ouvrant panoramique et du Discover Media avec écran 8 pouces.

Le point négatif ? On regrette de ne pas trouver de réelle nouveauté technologique par rapport au Tiguan 5 places.

Au volant : un baroudeur sécuritaire

Expérience de conduite du Volkswagen Tiguan Allspace

Pour cet essai nous avons choisi de nous laisser tenter par le fameux 4 cylindres 2.0 TDI 150 DSG7 connu pour sa vivacité.  Il est muni d’un couple de 340 Nm disponible dès 1 750 tr/mn. Avec cette motorisation, la version Carat (sans option) est disponible à partir de 45 790 €.

Par ailleurs, VW nous propose d’autres déclinaisons diesel allant de 150 ch à 240 ch (à partir de 32 990 €). Quant aux amateurs de blocs essence, ils seront eux aussi satisfaits car le Allspace est disponible en plusieurs versions allant de 150 ch à 180 ch (à partir de 35 800 €).

A bord, nous avons pu profiter d’une position de conduite haute qui laisse entrevoir une bonne vision périphérique. On s’y attendait, avec environ 125 kg en plus, le SUV est plus maladroit que son prédécesseur ! En revanche, la tenue de route demeure excellente et le plaisir de conduite était bel et bien présent. Le 2.0 TDI 150 ch connu pour sa réactivité ne nous a pas déçus ! En associant la transmission intégrale à sa motorisation, le SUV évite les éventuelles pertes d’adhérence sur route. Les habitués du Tiguan 5 portes remarqueront un léger manque d’entrain de la part du mastodonte dû au prolongement de l’empattement. En revanche, sa prestation est plus que convenable puisque les suspensions sont efficaces. De plus, les bruits de moteur sont plutôt doux et ne dérangent pas. Pour finir, l’insonorisation de l’habitacle est bonne.

La marque annonce une consommation mixte de 4,9-6,5/100 km, pour des rejets de CO2 de 153 g/km. Cependant nous relevons lors de notre parcours un résultat un peu plus élevé (autour de 7 sur autoroute et 8 en milieu urbain). Ce qui ne la dispense pas d’un malus de 1 740 € pour notre version (il peut grimper jusqu’à  7 613 €).

Bilan

Intérieur et toit panoramique du Volkswagen Tiguan Allspace

Le confort est au rendez-vous pour le Tiguan Allspace, digne d’un monospace. Il se démarque subtilement sur son segment généraliste pour caresser la catégorie Premium. Cela fait donc un nouveau rival taillé pour la conquête sur un marché en pleine expansion. La concurrence va être rude avec la présence de puissants adversaires :  Le Peugeot 5008 à partir de 26 700 €, le Skoda Kodiaq à partir de 24 950 € et enfin le Nissan X-Trail à partir de 28 680 €. Au final, Allspace se positionne toujours à 2 000 ou 3 000 € au dessus de la concurrence pour des versions équivalentes.

On aime :

  • Le confort à bord
  • La liste des équipements
  • Efficacité du TDI 150

On aime moins :

  • Le tarif élevé
  • Pas d’améliorations majeures
  • Malus conséquent

Citroën C3 ELLE : elle se met sur son 31 !

Pour bien commencer l’année 2018 et ravir sa clientèle féminine, Citroën dévoile une nouvelle série spéciale de sa citadine C3. Ce modèle inédit a été imaginé en partenariat avec le magazine ELLE. Tendance et urbaine, celle-ci s’adresse à “celles et ceux qui souhaitent se déplacer avec style et caractère”.

Un toit à la couleur Sable exclusif

Citroën C3 édition spéciale ELLE intérieur

C’est son modèle best-seller que le constructeur français a décidé de cuisiner à la sauce du magazine ELLE. Pour l’occasion, la Citroën C3 habille son galbe généreux d’une teinte Blanc Banquise, associée à un toit bi-ton Sable totalement inédit. L’ensemble est rehaussé par de petites touches de “Cherry Pink” qui viennent sublimer la robe chic et élégante de la citadine. L’identité de l’hebdomadaire féminin transparaît par un adhésif de toit, ainsi qu’un badge apposé sur la carrosserie. Bien sûr, la personnalisation ne prend pas fin avec ces quelques détails.

À l’intérieur, la série spéciale ELLE se distingue par une sellerie grise avec surpiqûres “Cherry Pink”. Le coloris s’affiche également en bordure de la planche de bord pour terminer d’apporter une bonne dose de peps à l’habitacle.

Citroën déclare s’être inspiré “des femmes actives et de leurs modes de vie” afin de leur proposer une voiture “pleine d’énergie, de couleurs et de fraîcheur”. La firme française souhaitait créer un véhicule où règnent confort et bien-être pour une expérience de conduite optimale.

Série spéciale ELLE : richement équipée

Citroën C3 édition spéciale ELLE badge

En plus de sa douceur esthétique, la Citroën C3 ELLE est particulièrement bien équipée. Basée sur la finition SHINE, la citadine augmente la richesse de ses équipements pour une valeur de plus de 1 900 €. À l’origine, sa dotation haut de gamme comprenait déjà la climatisation automatique, un régulateur de vitesse, une alerte de franchissement de ligne, la reconnaissance de panneaux de vitesse ou encore l’aide au stationnement arrière.

À cela, la série spéciale ajoute la caméra de recul, le service d’appel d’urgence et d’assistance géolocalisée, ainsi que le “Pack Safety 2”. Ce dernier comprend, entre autres, le freinage automatique d’urgence et l’alerte attention conducteur, de quoi en faire une citadine ultra sécuritaire.

Sous sa robe, on retrouve soit un moteur diesel BlueHDi 100 BVM, soit l’un des deux blocs essence PureTech 82 BVM ou PureTech 110 EAT6. Livrée à partir du mois de mars 2018, la Citroën C3 ELLE est disponible à partir de 18 500 €.

Peut-on dormir dans sa voiture ?

Après un long trajet, vous vous arrêtez pour faire un somme. Les hôtels sont complets ou trop chers ? Vous faites une sieste avant de repartir ? Vous sortez d’une soirée un peu trop arrosée ? Il peut y avoir des centaines de raisons qui vous poussent à dormir dans votre voiture. Mais est-ce bien légal ? OhMyCar fait le point pour vous et vous livre conseils et astuces pour un repos optimal.

A-t-on légalement le droit de dormir dans sa voiture ?

Voitures garées dans rue dormir

La première question à vous poser si vous avez l’intention de passer la nuit dans votre véhicule est de savoir ce qu’en dit la loi. La réponse n’est pas si simple. En effet, cela dépend d’où vous vous trouvez. Selon la ville ou le pays, faire un somme dans sa voiture peut s’avérer illégal. C’est notamment le cas en Italie.

En France, il n’existe pas de réglementation pour l’ensemble du territoire. Par contre, certaines grandes agglomérations peuvent l’interdire. Si c’est le cas, un panneau de signalisation vous renseigne à l’entrée de la ville en question. Faites donc bien attention à ne pas vous arrêter n’importe où. Notez également que vous ne devez pas rester stationné au même endroit plus de 24 heures.

Pour respecter la loi, veillez à installer de petits rideaux dans votre véhicule. Si vous vous changez, vous préservez ainsi votre intimité et vous évitez une contravention pour exhibitionnisme. Evitez également de dormir à la place conducteur, en particulier si vous sortez d’une soirée arrosée. Les forces de l’ordre pourraient se méprendre et considérer que vous vous apprêtiez à conduire en état d’ébriété.

Où garer sa voiture pour y dormir ?

Parking plein air dormir dans sa voiture

Avec toutes les restrictions et les interdictions qui existent, il n’est parfois pas évident de trouver où stationner votre véhicule pour y dormir. Trouver un endroit sûr, pratique et légal n’est pourtant pas une mission impossible.

Vous pouvez, par exemple, vous arrêter sur une aire de repos pour poids lourds. Non seulement ces espaces sont dédiés au repos, mais en plus, ils sont souvent équipés de sanitaires. Sinon, optez pour les parkings ouverts 24h/24. Il y a beaucoup de mouvement, donc vous ne risquez pas de vous faire embêter si vous y passer la nuit. Par contre, le bruit occasionné par l’activité à l’intérieur et autour du parking peut vous gêner. L’autre possibilité est de se garer dans une rue, tout simplement. Votre voiture peut ainsi se fondre dans la masse. Veillez cependant à ne pas y rester trop longtemps afin d’éviter une potentielle contravention. N’oubliez pas non plus de vérifier si un marché ou une autre manifestation sont prévus pour le lendemain. Ce serait embêtant de vous faire réveiller par une dépanneuse.

Comment peut-on aménager sa voiture pour y dormir ?

Aménager sa voiture pour dormir

Afin de préparer votre véhicule pour une nuit reposante, plusieurs options s’offrent à vous selon votre situation. L’idéal est de dormir à l’arrière. Si vous êtes seul(e), reculez les sièges avant au maximum pour éviter une chute impromptue durant votre sommeil. À l’inverse, si vous êtes deux, avancez les sièges avant autant que vous pouvez et placer un couchage à la même hauteur que la banquette arrière. Pour ce faire, vous pouvez bricoler un petit lit de fortune à l’aide de deux escabeaux en alu, d’une planche de bois et d’un petit matelas de mousse.

Bien sûr, rien ne vous empêche de dormir assis(e) sur votre siège passager. Si vous êtes très chargé(e), que vous n’êtes pas seul(e) ou bien que vous ne vous arrêtez que très brièvement, il se peut que vous n’ayez pas le choix. Pour un minimum de confort, pensez à ces quelques astuces :

  • Enfouir les attaches des ceintures de sécurité
  • Se servir d’un coussin de voyage, qui entoure la nuque
  • Avancer ou reculer les sièges pour avoir le plus de place possible

Dormir dans sa voiture : conseils et astuces

Parking nuit dormir dans sa voiture garée

Une fois que vous avez trouvé la place parfaite, que votre voiture est garée et aménagée pour vous servir de chambre le temps d’une nuit, il ne reste plus qu’à régler les derniers détails. Pour vous assoupir en toute sécurité, n’oubliez pas de verrouiller les portières de votre véhicule. Éteignez bien le contact, ainsi que vos feux. Même lorsqu’il fait froid, il vaut mieux ne pas s’aventurer à laisser le chauffage allumé sous peine de voir sa batterie complètement vidée au réveil. Munissez-vous de petits rideaux pour protéger votre intimité et mettez vos objets de valeur à l’abri des regards. Évitez les protections auditives : même si elles vous protègent du bruit, elles peuvent aussi vous empêcher d’entendre un potentiel danger.

Suivant la saison, adoptez les réflexes appropriés. Lorsqu’il fait chaud, pensez à garer votre voiture à l’abri du soleil ou à installer un pare-soleil sur votre pare-brise. Ouvrez très légèrement les vitres pour laisser passer un peu d’air, pas plus de 2 centimètres afin de ne pas tenter un éventuel voleur. Prenez garde aux moustiques et prévoyez le nécessaire : moustiquaire, produits anti-moustique, bâtons de citronnelle. N’oubliez pas non plus de vous hydrater : prévoyez bouteilles d’eau et brumisateur.

En hiver, le plus important est de se protéger du froid. Pour cela, utilisez un sac de couchage et, si besoin, une ou deux couvertures supplémentaires. Habillez-vous chaudement et prévoyez un bonnet ou même une cagoule si besoin. Vous pouvez vous servir d’une pare-soleil pour garder la chaleur intérieure en le positionnant à l’envers (c’est-à-dire avec le côté aluminium tourné vers l’intérieur).

Top 20 des voitures les plus vendues en France (édition 2017)

L’année 2017 aura été un excellent cru : 2.11 millions de véhicules écoulés en douze mois. Et pour la première fois de l’histoire, les modèles essence supplantent les diesels. Alors, quel constructeur a fait le meilleur chiffre cette année ? La Renault Clio, préférée par les français en 2016, a-t-elle été détrônée ? OhMyCar vous livre toutes les réponses…

Cocorico : les meilleures ventes sont françaises

Renault Clio rouge en route

Le marché hexagonal est incontestablement dominé par des constructeurs français. Renault arrive en tête avec 416 584 modèles vendus. Il est suivi de Peugeot qui comptabilise, quant à lui, 366 879 unités. À la dernière marche du podium, on trouve Citroën avec 201 375 ventes cette année. Si l’on regarde du côté des modèles, les 7 premiers sont tricolores. À la 8e place, on découvre le premier constructeur étranger avec la Dacia Sandero.

Renault est bien représenté dans le classement et impose sa place de leader avec pas moins de 6 voitures marquées du losange dans le top 20. C’est encore une fois la Clio qui domine le marché français. En 2017, ses ventes ont connu une progression de 4 %. En 5e position, le SUV Captur perd une place par rapport à l’année dernière. Mais la plus grosse baisse enregistrée est celle du Renault Kadjar qui dégringole à la 16e place.

Belle progression pour de nombreux modèles

Peugeot 3008 progression record

Certains véhicules ont battu des records de vente pour leur gamme. C’est le cas du Peugeot 3008 qui se hisse à la 3e place en réalisant une incroyable progression de 93 % par rapport à l’année dernière. Il est, par la même occasion, le SUV le plus vendu en France en 2017. Au niveau européen, il fait presque aussi bien en étant troisième derrière le Nissan Qashqai et le Volkswagen Tiguan. Ces derniers sont respectivement classés 18e et 19e dans l’Hexagone.

En 2017, d’autres voitures se sont faites remarquées par leur progression. C’est notamment le cas de la Citroën C3 qui gagne 22 % sur ses résultats de l’année 2016. Chez Renault, c’est le Scénic qui voit ses chiffres gonfler le plus en douze mois avec +26 %.

Découvrez le classement complet des 20 voitures les plus vendues en 2017 avec le nom du modèle et le nombre d’immatriculations :

 

  1. Renault Clio : 116 615
  2. Peugeot 208 : 97 664
  3. Peugeot 3008 : 74 359
  4. Citroën C3 : 71 926
  5. Renault Captur : 69 699
  6. Peugeot 2008 : 67 979
  7. Peugeot 308 : 66 169
  8. Dacia Sandero : 61 480
  9. Renault Mégane : 51 585
  10. Renault Scénic : 47 160
  11. Citroën C4 Picasso : 39 918
  12. Renault Twingo : 39 021
  13. VW Polo : 37 959
  14. Dacia Duster : 37 046
  15. VW Golf : 32 849
  16. Renault Kadjar : 31 521
  17. Toyota Yaris : 31 418
  18. Nissan Qashqai : 26 757
  19. VW Tiguan : 25 300
  20. Opel Corsa : 22 954