Hausse du prix des péages autoroutiers à partir du mercredi 1er février 2017

Une fois n’est pas coutume, les autoroutes fêtent l’année en beauté avec… une nouvelle augmentation de leurs péages sur tout l’Hexagone ! A partir de demain, 1er février 2017, les tarifs augmenteront en moyenne de 0.8 %.

Pourquoi cette augmentation du tarif des péages

Souvenez-vous, en 2015, un gel des prix avait été imposé. C’était donc la belle époque des vacances sans crainte d’une augmentation surprise. Mais depuis, le temps du dégel est venu et l’Etat a signé, le 26 janvier dernier, un plan d’investissement autoroute qui devrait coûter cher ; 800 millions d’euros au bas mot. Soit une augmentation tarifaire moyenne de 0,8 % par rapport au prix actuel, lorsque vous passez la barrière du péage autoroutier.

De nombreux chantiers autoroutiers prévus

Mais à quoi va donc servir cet exorbitant plan d’investissement ? Tout simplement à la réalisation de 64 chantiers répartis sur le territoire français, dont pas moins de 14 pour la seule région Auvergne-Rhône-Alpes, et 11 pour la région Provence-Alpes-Côte d’Azur. Les travaux visent en particulier à construire de nouveaux échangeurs, des voies de passage pour animaux, de nouvelles aires de covoiturage et à rénover de nombreuses aires de repos. Selon le Gouvernement, ce plan d’investissement devrait également permettre à lui seul la création de 5 000 emplois.

Le revers de la médaille

Bien sûr, on n’a rien sans rien (enfin, il paraît) ! C’est pourquoi, alors que les travaux devraient débuter dès cette année, de nouvelles augmentations tarifaires des péages devraient avoir lieu, oscillant entre 0,1 et 0,4 %, entre 2019 et 2021. Il ne nous reste qu’à nous consoler en relativisant l’augmentation actuelle ; après tout, celle de février 2016 avait été de 1,12 % !

General Motors et Honda s’associent pour produire des piles à combustible

Le partenariat entre les deux groupes General Motors et Honda pour le développement de piles à combustible date de juillet 2013 ; rien de nouveau sous la lune, donc. Mais les partenaires annoncent aujourd’hui qu’ils vont également produire ensemble les fameuses piles, d’ici 2020.

Qu’est-ce qu’une pile à combustible ?

Les piles à combustible équipent les véhicules qui fonctionnent à l’hydrogène. Ces systèmes font réagir l’hydrogène avec de l’oxygène, afin de produire de l’électricité et alimenter la voiture. Ce qu’ils rejettent ? De l’eau, tout simplement. Ce type de technologie novatrice et non polluante est presque inexistant sur les routes de nos contrées à l’heure actuelle. En cause, son coût de développement et production absolument faramineux, et le manque de stations équipées pour faire le plein de voitures roulant à l’hydrogène.

Le partenariat Honda-General Motors

Partenaires pour le développement de piles à combustibles depuis 2013, les constructeurs s’associent aujourd’hui pour produire ces organes ensemble. Pour rappel, Honda a déjà conçu deux génération de voitures alimentées par des piles à combustible : la Toyota Mirai et la FCX Clarity. Pour sa part, General Motors se positionne comme un pionnier et compétiteur en matière de dépôt de brevets concernant les voitures à hydrogène.

Les deux acteurs vont donc pousser un peu plus loin leur partenariat en investissant à parts égales (lesdites parts étant estimées à 85 millions de dollars chacune, tout de même) dans une usine de fabrication, située sur l’un des sites déjà existants de General Motors. Avec ce nouvel accord, le japonais et l’américain tablent sur une production de masse à partir de 2020 et espèrent faire décoller ce nouveau mode de propulsion durant la prochaine décennie.

Volkswagen est le 1er constructeur mondial, devant Toyota !

Pour la première fois et malgré les déboires liés au Dieselgate, Volkswagen devient premier constructeur mondial, devançant de peu le groupe japonais Toyota.

Volkswagen, un groupe qui rebondit

Secoué par l’affaire du Dieselgate, Volkswagen a montré tout au long de l’année 2016 sa bonne volonté de développer des véhicules propres et d’améliorer les modèles existants. Des efforts qui paient, puisque le groupe, fort d’une douzaine de marques, a annoncé mi-janvier avoir vendu 10,3 millions de voitures à travers le monde l’an passé. Des ventes qui représentent tout de même une croissance de +3,8 % par rapport à l’année 2015.

Toyota, tenant du titre de 1er constructeur mondial depuis 2008 (exception faite de 2011, année durant laquelle ses résultats avaient été impactés par le tsunami), vient lui aussi dévoilé son bilan 2016. Résultat : le groupe nippon n’a écoulé “que” 10,18 millions de véhicules dans le monde, soit une croissance de +0,2 % qui ne lui aura pas suffit. En conséquence de quoi Toyota perd aujourd’hui son titre au profit de Volkswagen, désormais officiellement le premier constructeur mondial 2016 !

Quel constructeur automobile sur la troisième marche du podium ?

Nous devrions connaître sous peu le nom du groupe qui se hissera sur la troisième marche de ce prestigieux podium. Toutefois, la place est chère et deux prétendants se la disputent au coude-à-coude ; il s’agit du groupe General Motors, qui regroupent des marques telles Opel, Chevrolet ou encore Cadillac, et de l’Alliance Renault-Nissan. Si les chiffres officiels demeurent inconnus à l’heure actuelle, on les estime à un peu moins de 10 millions de ventes en 2016. Le groupe GM avait en effet écoulé 9,8 millions de véhicules en 2015, là où l’alliance franco-japonaise a écoulé près d’un million de modèles pour Mitsibishi, 3,18 millions pour Renault et 5,6 millions pour Nissan.

L’Alfa Romeo Giulia élue « Berline Routière Business 2017 »

L’Alfa Romeo Giulia remporte un nouveau titre, mais cette fois-ci comme berline routière business. Cette nouvelle récompense confirme l’attrait de la Giulia pour un usage professionnel. Une nouvelle version Advanced Efficiency vient d’ailleurs compléter l’offre, avec des émissions de CO2 limitées à 99 g/km.

Un prix de plus pour la Giulia

La deuxième édition des trophées « Voitures Business de l’Année » a récompensé l’Alfa Romeo Giulia dans la catégorie des « Berlines Routières Business ». Ces trophées sont organisés par le magazine mensuel Kilomètres Entreprise. Neuf catégories sont récompensées par un jury composé de treize journalistes de la rédaction. Nous avions donc soixante-quinze voitures sélectionnées et la Giulia a remporté le titre dans la catégorie Berlines Routières devant huit autres véhicules. Ce prix vient compléter la trentaine de prix déjà reçus en Europe. Cela confirme l’excellent accueil réservé à la berline sportive. L’Alfa Romeo Giulia est appréciée même pour un usage professionnel, que ce soit grâce à sa sécurité, à son coût d’utilisation ou encore au plaisir de conduite.

Une nouvelle version Advanced Efficiency

La gamme business de l’Alfa Romeo Giulia est spécifique. Elle comprend quatre versions Diesel, avec des moteurs d’une puissance variant de 136 à 180 ch. Cette nouvelle version Advanced Efficiency est équipée du moteur Diesel 2,2 litres de 180 ch Advanced Efficiency, associé à la boîte de vitesses automatique AT8 à huit rapports. La Giulia AE – pour Advanced Efficiency – se distingue par son logo spécifique sur le coffre et sa finition Pack Business. Elle offre une consommation maîtrisée à 4,2 litres/100 km en cycle mixte et surtout des émissions de CO2 limitées à 99 g/km. Ces résultats sont rendus possibles grâce à des solutions techniques spécifiques. Ce qui n’enlève rien à ses performances puisque la Giulia  atteint la vitesse de pointe de 230 km/h et passe de 0 à 100 km/h en 7,2 s.

Les nouvelles Tesla Model S et X annoncent jusqu’à 632 km d’autonomie

Sur le marché de la voiture électrique, une concurrence aux moteurs rutilants et aux batteries gonflées à bloc se développe. Pour lutter, Tesla sort les armes et annonce des améliorations sur ses modèles berline et SUV, les Model S et X.

De meilleures performances et une autonomie plus importante

Il y a peu, Tesla Motors annonçait une nouvelle accélération record pour sa grande berline et figure de proue, la Tesla Model S. Celle-ci a en effet passé le test du 0 à 100 km/h en seulement 2,34 secondes !

Aujourd’hui, c’est une autonomie améliorée que nous dévoile le constructeur californien pour la version 100D de ses deux figures de proue. Ainsi les bolides électriques Tesla Model S et Tesla Model X sont maintenant capable de parcourir l’équivalent de 632 km en cycle NEDC, soit 540 km en conditions réelles, et ce en une seule charge, contre environ 500 km auparavant. Cette annonce propulse les Tesla Model S et X au rang de voitures électriques disposant de la plus longue autonomie sur le marché à l’heure actuelle !

La Tesla Model S 100D, pas encore disponible en France

Aujourd’hui, s’il vous est possible d’acheter le berline Tesla Model S P100D et son équivalent SUV, la Tesla Model X en France, Tesla Motors n’a encore donné aucune indication concernant les prix et date d’arrivée de cette nouvelle version 100D. Nous ouvrons donc grand nos écoutilles et restons à l’affût des prochaines informations quant à l’arrivée de ces voitures à l’autonomie boostée dans l’Hexagone.

Skoda annonce au moins 5 nouveautés pour 2017

Skoda commence l’année sur les chapeaux de roues, puisque la marque a déjà annoncé l’arrivée de deux nouveautés pour cette année. Mais il ne s’agit là que d’un début, puisque trois autres sont dans les cartons.

Le Skoda Yeti 2e génération débarque en 2017

Dès début janvier, Skoda a annoncé en grandes pompes l’arrivée prochaine de la Skoda Octavia restylée et de son premier SUV Kodiaq, en concession. Une nouvelle version Kodiaq Scout vient d’ailleurs d’être dévoilée, qui rendra la voiture plus baroudeuse que jamais ! Nous pourrons en juger dès le 9 mars prochain, au Salon de Genève.

Également, le constructeur tchèque a confirmé il y a peu la venue de la seconde édition de son crossover familial, Yeti, d’ici la fin de l’année. Celui-ci est attendu au Salon de Francfort, en septembre prochain, avec un design plus actuel qui se rapprocherait du Kodiaq.

Les Skoda Rapid et Citigo seront restylées

Arrivée à mi-carrière avec un lancement en 2013, la compacte Skoda Rapid Spaceback devrait avoir droit à un restylage bien mérité. A l’heure actuelle, cette Rapid est la seule de sa gamme encore commercialisée en France.

Enfin, la petite citadine Skoda Citigo devrait elle-aussi passer l’étape du restylage, à l’instar de sa cousine la Volkswagen Up!.

Skoda souhaite une belle évolution de ses ventes

Enfin, parmi les bonnes résolutions du constructeur tchèque, il y a évidemment sa progression sur le marché de l’automobile. Ainsi, Skoda compte faire progresser ses ventes françaises de 10 % en 2017, ce qui revient à atteindre les 26 000 immatriculations. La marque va également tout mettre en oeuvre pour voir sa part de marché augmenter à 1,35 %, contre 1,19 % en 2016.

La conduite autonome en conditions réelles avec Volvo Cars

Dans le développement de ses voitures autonomes, Volvo Cars va déjà plus loin que les autres constructeurs. Puisque la conduite autonome doit faciliter le quotidien des utilisateurs, Volvo Cars teste cent véhicules en conditions réelles de circulation.

De vraies personnes sur de vraies routes

Pour améliorer encore ses voitures autonomes, Volvo Cars a d’ores et déjà présenté une famille de quatre personnes au Salon de l’Automobile de Détroit. C’est la toute première famille qui va participer au programme Drive Me. Il s’agit d’étudier la conduite autonome en situation réelle, avec de vraies voitures qui roulent sur de vraies routes.

Les voitures autonomes sont censées améliorer et faciliter le quotidien. Pour simplifier la vie des utilisateurs, Volvo Cars estime qu’il ne faut pas oublier l’essentiel, c’est-à-dire le conducteur et ses passagers. Le constructeur suédois entend bien adapter sa technologie au conducteur.

Le programme Drive Me

Cent véhicules autonomes sont équipés du programme Drive Me. Il s’agit de se simplifier la vie tout en ayant un impact positif sur la société. Ce programme collaboratif rassemble des acteurs du secteur public, du secteur privé ainsi que des universitaires. Pour le tester, cent Volvo XC90 ont été équipées pour rouler dans la ville de Göteborg, en Suède, dans des conditions de circulation bien réelles. Il s’agit pour Volvo Cars d’étudier le ressenti des utilisateurs lorsqu’ils passent en mode autonome ou reviennent à une conduite normale. Il faut étudier comment se passe la transition et quelles sont les activités auxquelles les passagers et le conducteur s’adonnent pendant que la voiture roule toute seule. Göteborg est une ville parfaite pour ce test, car la vitesse y est limitée à 70 km/h et ses voies sont parfaitement différenciées.

Volvo Cars annonce la commercialisation de sa première voiture 100 % autonome pour 2021.

Nouveaux équipements disponibles sur les Toyota Auris, RAV4 et CH-R

Ces derniers jours, Toyota a multiplié les annonces sur les différentes modèles de sa gamme. Aujourd’hui, le constructeur japonais évoque les quelques nouveaux équipements dont pourront être dotés les modèles Auris, RAV4 et CH-R.

Option cuir sur la Toyota Auris

Non contente de disposer d’une nouvelle finition milieu de gamme, la série limitée Technoline, la compacte Toyota Auris va également profiter d’une option exclusive cuir. Vous pourrez donc faire votre choix entre trois teintes de selleries : Noir, Gris et Rouge. Bien sûr, cette nouveauté n’est pas gratuite et, pour en bénéficier, il vous faudra compter un budget supplémentaire de 1 500 € sur les trois finitions Design, Technoline et Lounge que compte la Toyota Auris.

Nouvelles finitions sur le Toyota RAV4

L’annonce de Toyota pour son crossover RAV4 devrait faire des heureux. En effet, le constructeur annonce un prix en baisse pour la version hybride 197 ch ! La raison ? Une nouvelle finition Tendance sur le modèle à deux roues motrices, qui diminuent le coût du véhicule de 1 100 € par rapport à la finition Dynamic. Ainsi, le RAV4 Tendance débute au prix de 34 100 €.

La finition Dynamic quant à elle, propose de nouveaux équipements tels les projecteurs bi-LED, ainsi qu’une ouverture et fermeture électrique du coffre du crossover. On découvrira également un pack Graphic élégant, qui permet aux acheteurs de parer leur voiture d’une magnifique teinte Gris Acier ou Noir Cobalt. Pour toujours plus de surprises, le pack Graphic comprend également la peinture métallisée, les vitres surteintées du véhicules, le ciel de pavillon noir et des jantes 18 pouces. Le tout pour une facture qui s’élève à 1 200 € de surcoût.

Des packs exclusifs pour le CH-R

Enfin, le SUV Toyota CH-R est le dernier à profiter des nouveaux équipements annoncés par le constructeur nippon. Ainsi, le véhicule profite de 5 packs exclusifs ! A savoir :

  • le Pack Chrome / Graphite offre des ornements avant et latéraux chromés ou teinte graphite, au choix. Le prix de ce pack s’élève à 350 € ;
  • le Pack SUV équipe votre CH-R de skis avant / arrière. Le surplus à payer pour ce pack est de 500 € ;
  • le Pack SUV+ propose, en plus des équipements du Pack SUV, des protections latérales de bas de caisse de teinte argentée. Un tel pack coûte 1 000 € ;
  • le Pack SUV Premium, quant à lui, offre des protections avant avec ski intégré à votre véhicule, de même qu’un ski arrière, et comporte des marchepieds latéraux. Pour l’intégrer sur votre véhicule, vous devrez vous acquitter de la somme de 1 500 € ;
  • le Pack Sport enfin, ajoute au SUV une calandre, des habillages latéraux et un ski arrière de type Sport. Ce dernier pack revient au même prix que le SUV Premium, soit 1 500 €.

Jeune conducteur : quelle première voiture acheter ?

Ça y est : après des semaines de leçons, vous avez gagné le droit de rouler avec la fameuse vignette A si seyante, d’être Sam en soirée et toute sorte d’autres petits plaisirs liés à la vie de jeune conducteur. Mais auparavant, il s’agit de bien choisir votre première voiture car c’est un investissement à ne pas prendre à la légère. OhMyCar fait le point pour vous.

Mon budget

Dossier thématique guide achat première voiture pour jeune conducteur budget

Le budget est le premier élément à prendre en compte en ce qui concerne l’achat d’une première voiture. En effet, le permis nécessite déjà en soit un financement conséquent et vous ne disposez pas d’un crédit illimité pour votre nouveau bolide. Il ne faut donc pas négliger certains points incontournables.

Premièrement, gardez en tête qu’il faut inclure dans votre budget les frais annexes à l’achat de la voiture, comme le paiement de la carte grise. A titre indicatif, le coût du certificat d’immatriculation dépend de la taxe départementale et de la puissance fiscale du véhicule. Pour l’obtenir, il faut multiplier le nombre de chevaux fiscaux de la voiture par le montant de la taxe définie pour votre département d’immatriculation.

D’autre part, il faut prendre en compte le coût de l’assurance, des équipements obligatoires (éthylotest, ampoules, gilet de sécurité, triangle de signalisation et roue de secours) ainsi que les éventuels frais d’entretien immédiats si besoin est. Gardez aussi à l’esprit que l’aspect sécuritaire est primordial. Anticipez donc dans vos dépenses la pose d’équipements potentiellement absents à l’achat de la voiture comme l’ABS ou les airbags si vous optez pour l’occasion.

En moyenne, le budget pour l’achat d’une première voiture est estimé entre 2 000 € et 5 000 €, soit des prix correspondant à des citadines et des compactes avec un équipement minimal. Il est néanmoins possible de trouver la bonne affaire pour cette somme. Cependant, pour un prix compris entre 5 000 € et 10 000 €, il est plus facile d’obtenir le meilleur compromis entre sécurité, confort et coût.

Mes critères

Dossier thématique guide achat première voiture pour jeune conducteur critères

En plus du budget, l’achat d’une première voiture nécessite de réfléchir à vos critères posément et d’éviter les “bons plans” qui n’en sont pas. Un jeune conducteur est souvent tenté par l’achat d’une voiture d’occasion car cela est plus économique et peut lui permettre de s’offrir une voiture plus “prestigieuse” (qui aura cependant un kilométrage important). L’achat d’occasion comporte aussi d’autres avantages comme des frais d’assurance moins élevés que pour un véhicule neuf, et un entretien plus simple et moins onéreux pour un moteur essence. Pour autant, acheter une voiture d’occasion ne s’improvise pas et peut occasionner de mauvaises surprises pour quelqu’un d’inexpérimenté. Aussi, acheter une voiture neuve remisée peut être une alternative plus sûre.

D’autre part, il est important de déterminer en amont votre futur usage du véhicule : si vous comptez rouler quotidiennement sur des trajets conséquents par exemple, préférez une voiture dont la consommation n’est pas très élevée. Idem pour le kilométrage, car une voiture qui a déjà beaucoup roulé peut nécessiter des frais d’entretien supplémentaires (notamment au niveau du contrôle technique), mais peut également être difficile à revendre par la suite.

Posez-vous donc les bonnes questions : “Est-ce pour un usage personnel ou professionnel ? Vais-je rouler en zone urbaine, sur des routes de campagnes, sur parcours mixte ? Serais-je seul(e) ou accompagné(e) ?”. Ces interrogations vous aideront à hiérarchiser vos critères (puissance, transmission, espace, confort, équipement, consommation…) et à choisir le modèle idéal pour votre profil.

L’assurance

Dossier thématique guide achat première voiture pour jeune conducteur assurance

Avant même d’acheter votre Titine, vous pouvez déjà anticiper les frais d’assurance en prêtant attention au modèle et à la puissance du véhicule en question. En effet, ce sont des critères déterminants pour le coût d’une assurance automobile.

Dans tous les cas, sachez que la plupart des assureurs refusent d’assurer les jeunes conducteurs sur des véhicules dont la puissance excède les 90 chevaux. Cela s’explique par la forte propension des nouveaux titulaires du permis de conduire à se retrouver impliqués dans des accidents routiers. Aussi, vous n’y couperez pas : la première année, votre prime d’assurance connaît une majoration de 100 %, qui diminue année après année si vous conduisez sagement sans déclencher de sinistre.

Afin de rassurer l’assureur, optez de préférence pour un véhicule réputé fiable, peu volé, pas trop polluant et en dessous des 6 chevaux fiscaux. Sachez aussi que trois critères peuvent vous permettre de faire baisser le coût de l’assurance.

  • Vos parents sont assurés chez l’organisme auquel vous vous adressez et disposent d’un bonus.
  • Vous avez obtenu le permis de conduire suite à la conduite accompagnée.
  • Vous n’aurez pas à utiliser votre voiture quotidiennement et vous assurez donc en tant que conducteur secondaire sur le véhicule.

Les meilleures voitures pour jeunes conducteurs

Guide achat première voiture pour jeune conducteur les meilleures voitures

Peugeot 206, la populaire

La 206 économique et fiable au quotidien, a su séduire un large public. Il est donc très facile d’en trouver une d’occasion pour un prix abordable, mais aussi de trouver les pièces nécessaires à ses réparations, ce qui permet de réduire ses coûts d’entretien. Les motorisations diesel comme essence de cette sympathique citadine sont très résistantes et son entretien mécanique n’est pas compliqué, ce qui en fait une première voiture idéale.

Renault Clio, la valeur sûre

Pour moins de 5 000 €, vous pouvez vous offrir la seconde génération de la mignonne Clio. Bonne routière en version essence et agile, elle est bien équipée en ce qui concerne la sécurité (ABS et double airbag). Sa consommation n’est pas très élevée et sa prise en main est simple et rapide. Si vous optez pour le diesel, choisissez un modèle postérieur à 2003, car les dCi précédents ont connus quelques problèmes de fiabilité.

Volkswagen Polo, la qualité

Volkswagen bénéficie d’une excellente image et ce n’est pas la Polo qui nous fera dire le contraire : style et qualité allemande, mais aussi sécurité sont ses qualités premières. Cette voiture est particulièrement performante et sûre à la fois, même sur les premières générations. S’il est possible d’en trouver à des prix raisonnables, la Polo reste généralement un peu plus chère que les autres modèles cités. Seul bémol : les plus anciens modèles connaissent des petits soucis d’ordre électrique (fermeture des portes et des vitres par exemple).

Toyota Yaris, la pratique

La Yaris est économique à l’achat mais un peu moins à l’entretien puisque ses pièces sont plus difficiles à trouver que pour les françaises. Néanmoins, elle est solide et ses pannes sont rares, en particulier sur les motorisations essence. En outre, elle est très spacieuse pour un gabarit réduit, modulable à l’arrière et dispose de nombreux rangements. De plus, le niveau d’équipement est satisfaisant quel que soit le modèle à partir de 2003. What else ?

Ford Fiesta, le bon compromis

La Fiesta est une excellente première voiture. Il est possible d’en trouver à moins de 120 000 km au compteur pour un coût compris entre 3 000 € et 4 500 € sur le marché de l’occasion. Assez moderne, confortable, agile et bien équipée, sa consommation reste raisonnable en version essence et les troisième et quatrième générations n’ont pas de problème électronique comme c’était le cas sur les premiers modèles.

La puissance de la nouvelle Ford GT enfin dévoilée !

Il y a déjà deux ans, Ford nous présentait la seconde génération de sa supercar GT. Après un long silence radio, le constructeur communique enfin la fiche technique de ce modèle, pour notre plus grand plaisir ! Une attente qui en valait la peine, puisque la sportive est annoncée avec une puissance de 647 ch.

647 ch au compteur

La Ford GT fait une nouvelle apparition fracassante dans le monde de l’automobile, avec des performances impressionnantes. Sous le capot, Ford annonce un V6 3.5 biturbo de 647 ch et 745 Nm de couple, avec 90 % disponibles dès 3 500 tr/min. La voiture est ainsi propulsée par les roues arrière à l’aide d’une boîte de vitesses double embrayage à 7 rapports. Véritable poids plume, cette supercar pèse 1 385 kg et se place ainsi entre la McLaren 675 LT de 1 270 kg et la Ferrari 488 GTB de 1 475 kg. Lors de son développement, la Ford GT s’est d’ailleurs montrée plus rapide que ces deux concurrentes, sur le circuit canadien de Calabogie Motorsports Park, l’un des plus prestigieux du pays.

Le travail sur l’aérodynamisme et l’allègement de la carrosserie offre à la GT une vitesse de pointe de 347 km/h et un passage de 0 à 100 km/h en un peu plus de 3 secondes. La Ford GT devient ainsi le modèle de série le plus rapide de l’histoire.

Le constructeur, qui avait limité sa supercar à 500 exemplaires a dû doubler sa production afin de répondre aux nombreuses demandes. Un petit bijou qui affiche un prix de vente de 353 000 €.