Tesla met à jour l'Autopilot de son Model S

Tesla fait évoluer l’Autopilot de son Model S

Depuis quelques mois, la Tesla Model S fait couler beaucoup d’encre et alimente le débat sur le pilotage automatique en voiture. Impliqué dans plusieurs accidents mortels, l’Autopilot de Tesla va évoluer dans les prochaines semaines.

Elon Musk, dirigeant de la marque, a annoncé hier lors d’une conférence de presse que l’Autopilot actuellement installé sur la Tesla Model S allait être mis à jour. La version 8 devrait être téléchargeable d’ici deux à trois semaines et apporter plusieurs améliorations notables, notamment un perfectionnement du système radar de reconnaissance.

Depuis 2014, les voitures Tesla embarquent un radar frontal, utilisé comme capteur supplémentaire du système de caméras et d’imagerie. Pour la nouvelle version de l’Autopilot, la marque a fait remonter toutes les informations fournies par les voitures, qu’elles soient en pilotage automatique ou non. Ceci pour cartographier, via le radar, les différents obstacles de la route, petits ou grands, et aider le système à prendre la bonne décision en mode Autopilot. De cette manière, le radar n’apparaît plus comme un simple complément aux caméras mais devient la pièce maîtresse du pilote automatique.

Cette technologie s’impose comme plus précise et performante que la caméra, notamment par sa capacité à détecter les obstacles éventuels au-delà du véhicule qui nous précède. Egalement, il est capable de percevoir les embûches à travers la pluie, la neige ou encore le brouillard, corrigeant ainsi l’un des défauts majeurs de la précédente version de l’Autopilot sur la Tesla Model S.

La version 8 du système apporte aussi des modifications supplémentaires, telles que la sortie de l’autoroute par l’activation du clignotant ou encore des alertes à l’écran plus visuelles qu’actuellement. Nous saurons donc prochainement ce que valent ces améliorations de l’Autopilot et surtout, si elles ont un impact sur le comportement des conducteurs, qui se montrent peut-être moins vigilants en pilote automatique qu’en conduite classique.

Laisser un commentaire